Le CAP Esthétique : incontournable pour les futures esthéticiennes

formation cap esthetique

Si l’ensemble du marché de l’emploi affiche une certaine morosité, il est un domaine qui tire son épingle du jeu : celui de l’esthétique, d’où un certain attrait à suivre une formation esthéticienne de la part des jeunes filles souhaitant travailler dans un domaine aux larges débouchés. Quand le moral est un peu en berne, se sentir bien dans sa peau sur le plan physique aide à le remonter. Un changement dans les moeurs contribue également à l’accroissement de la demande : les hommes ont pris conscience que le bien-être est essentiel et ils investissent de plus en plus l’univers jusqu’alors essentiellement féminin qu’étaient les instituts de beauté et autres centres de remise en forme.

Outre l’ouverture régulière d’instituts traditionnels, de nouvelles structures dédiées à l’esthétique sont apparues : ongleries, bars à ongles, instituts ethniques… La demande en professionnelles est donc en hausse constante. Plusieurs diplômes peuvent conduire au métier d’esthéticienne et nous allons nous pencher aujourd’hui sur l’un d’entre eux : le CAP esthétique-cosmétique-parfumerie.

Avantages et inconvénients du CAP esthétique

Documentation

1) Avantages

  • L’avantage indéniable du CAP esthétique est qu’en tant que diplôme de base, il ne nécessite aucun diplôme préalable : il est accessible après une classe de 3ème.
  • Sa durée de formation peut être raccourcie dans certains cas et passer de 2 ans à 1 an.
  • Ce diplôme permet aussi bien l’entrée immédiate dans la vie active qu’une poursuite d’études.

2) Inconvénients

  • Le CAP esthétique est axé essentiellement sur les soins du visage ; au niveau du corps il n’autorise que l’épilation ainsi que la beauté des mains et des pieds. Les soins du corps proprement dits ne sont accessibles que par le biais d’une option au diplôme.
  • L’autre inconvénient ne tient pas au diplôme lui-même mais à la profession d’esthéticienne : les longues sations debout ainsi que beaucoup de mouvements répétitifs imposent une bonne résistance physique.

Le profil idéal pour le CAP esthétique

Pour le CAP esthétique, comme d’ailleurs pour tous diplôme dans le secteur des cosmétiques, certaines qualités sont indispensables :

  • amabilité et sens du relationnel ;
  • apparence soignée et hygiène irréprochable ;
  • psychologie et sens du contact ;
  • sens artistique et commercial.

Nature du travail

La titulaire du CAP esthétique exerce trois fonctions.

  • Les soins : soins du visage, maquillage, manucure, beauté des pieds, épilation ; elle n’effectue pas de soins du corps si elle n’a pas suivi la formation spécifique proposée en option lors de la préparation au diplôme.
  • Le conseil : elle conseille la clientèle sur le choix des produits et la meilleure façon de les utiliser.
  • La vente : elle effectue des ventes de produits de soins, de maquillage et de parfum, ce qui nécessite une parfaite connaissancee de chaque produit.

La formation au CAP eshétique

Elle s’effectue en 2 ans après une classe de 3ème. Pour les titulaires d’un CAP ou tout autre diplôme d’un niveau supérieur, cette durée est ramenée à 1 an étant donné qu’elles sont dispensées des enseignements généraux.

1) Formation théorique

Les enseignements professionnels portent sur sept unités :

  • Biologie
  • Cosmétologie
  • Technologie des appareils et des instruments
  • Techniques esthétiques
  • Vente des produits et des prestations de services
  • Connaissance de l’entreprise
  • Arts appliqués

L’enseignement général, quant à lui, est commun à tous les CAP : français, histoire/géographie/éducation civique, physique/chimie, prévention santé environnement, EPS, langue vivante étrangère facultative.

2) Formation pratique

12 semaines en milieu professionnel viennent compléter la formation théorique, dont 3 obligatoires en vente-conseil et 3 dans le secteur des soins. Le stage sert de support pour la constitution du dossier professionnel indispensable pour l’épreuve de vente.

Les épreuves du CAP esthétique

Les épreuves professionnelles sont au nombre de 3 :

  • techniques esthétiques (validée en cours de formation) ;
  • vente de produits et de prestations de service (validée en cours de formation) ;
  • sciences et arts appliqués à la profession (épreuve ponctuelle en fin de formation).

Les épreuves générales sont également au nombre de 3 en cours de formation. Pour les candidates libres, il est évident que toutes les épreuves se présentent sous forme ponctuelle.

Les lieux d’exercice

Le principal lieu d’exercice pour la titulaire du CAP esthétique reste les instituts de beauté. Elle peut également travailler en parfumerie, grand magasin, salon de coiffure (manucure), parapharmacie. Avec une formation spécifique, elle trouve également sa place dans les spas en tant que spa praticien et les bars à ongle comme styliste ongulaire.

Les possibilités d’évolution

Outre les spécialisations complémentaires en tant que spa praticien, prothésiste ongulaire ou maquilleuse professionnelle, le CAP eshétique permet une poursuite d’études vers le Brevet professionnel ou le bac pro esthétique conduisant lui-même au BTS esthétique-cosmétique-parfumerie.

Conclusion

Si le CAP esthétique débouche sur des possibilité d’emploi nombreuses et variées, il faut cependant être certaine qu’il correspond bien à la voie que l’on veut suivre : le programme de formation est très dense et un bon niveau en sciences est nécessaire.

Laisser un commentaire